/Douleur sur le haut du pied – Pourquoi et comment les éviter ?

Douleur sur le haut du pied – Pourquoi et comment les éviter ?

Même si tout votre corps travaille lorsque vous courez (y compris vos bras, vos hanches, votre dos), vos pieds supportent la plus grande partie de la charge. C’est donc particulièrement effrayant lorsque vous commencez à ressentir une vive douleur chaque fois que vous faites un pas, et  surtout très déroutant lorsque vous n’arrivez pas à déterminer la cause. C’est particulièrement vrai pour la douleur au-dessus du pied qui, contrairement à des affections plus connues comme la fasciite plantaire et les periostites du tibia, peut être difficile à diagnostiquer par soi-même.

La bonne nouvelle est que vous le saurez si vous avez une fracture complète: «Si vous avez récemment augmenté votre volume ou votre fréquence d’entraînement et que vous ressentez un début de douleur graduelle, il est peu probable qu’il s’agisse d’une fracture ou d’une rupture de ligament, de tendon ou de muscle», déclare Cameron Yuen, thérapeute physique

Les mauvaises nouvelles? Vous pourriez avoir l’un des rares problèmes, y compris une fracture de fatigue qui pourrait se transformer en une fracture totale si vous ne faites pas attention. «La cause sous-jacente est presque toujours la règle des trop : trop tôt, trop souvent, trop longtemps», dit Yuen. « Mais si la douleur persiste après une semaine de repos, consultez un professionnel de la santé. »

En attendant, voici ce qui pourrait causer votre douleur au-dessus du pied, ainsi que ce que vous pouvez faire pour y remédier.

1. Vous avez une tendinite.

De nombreuses personnes associent une tendinite (un tendon enflammé) à une douleur au genou, mais c’est aussi une cause fréquente de douleur au sommet du pied. «Vous pouvez développer une tendinite des tendons antérieurs du tibial, qui s’étend du milieu de la jambe au milieu du pied», explique Jacob Wynes, DPM, professeur d’orthopédie. Comment savez-vous que vous l’avez? «La douleur se concentrera au milieu du pied et au cou-de-pied, près du gros orteil», dit-il.

2. Vous avez une fracture de fatigue métatarsienne.

Il y a cinq os métatarsiens au centre de votre pied et vous pouvez développer une fracture de fatigue métatarsienne si vous chargez trop votre entrainement. « J’ai vu cela chez des coureurs qui avaient de longues périodes de repos suite à une blessure, puis qui sont passés brusquement en mode marathon », déclare Wynes. Faites attention aux gonflements et à la douleur qui se concentrent sur le dessus du pied et sur les os. Le gonflement est souvent synonyme d’une fracture de fatigue, si vous ne voyez plus vos veines par exemple.

Que faire: Consultez votre médecin. «Les fractures de fatigue/stress nécessitent  un traitement plus agressif, comme une attelle, et jusqu’à ce qu’elles guérissent», explique Wynes. Sinon, vous risquez de créer une fracture complète ou une autre fracture de fatigue.

Les douleurs sur le haut du pied peuvent également apparaitre sur le vélo!

3. Vous avez « la maladie du vampire »

La maladie de vampire est un terme familier qui désigne une irritation du dessus du pied et se produit parfois lorsque les coureurs portent des baskets trop serrées. «Vous pouvez suivre la douleur exactement à l’endroit où la langue de vos chaussures touche le dessus de vos pieds», explique Wynes. Ici vous arrivez à déterminer plus facilement la cause car elle est souvent accompagné de rougeur/irritation.

4. Vous avez un névrome.

«Les névromes de l’avant-pied sont des nerfs enflammés et enflés qui se déplacent à proximité des métatarses et donnent une sensation de brûlure», explique Yuen. Cela peut aussi être ressenti comme une douleur aigüe qui descend du pied dans les orteils. « Il n’y a pas beaucoup d’espace entre les métatarsiens, donc un nerf enflammé et gonflé peut s’aggraver rapidement. » La cause de cette aggravation? « Des chaussures trop petites ou trop serrées autour de l’avant-pied. »

Que faire: «Cherchez une chaussure avec plus de place dans l’avant-pied, puis utilisez de la glace et prenez un anti-inflammatoire pour réduire l’inflammation», déclare Yuen.

Si aucun de ces problèmes ne correspond à vos symptômes, les douleurs en haut du pied peuvent également être causés par des maladies vasculaires, des maladies métaboliques et par des racines nerveuses irritées au niveau de la colonne vertébrale. N’hésitez pas à consulter si les douleurs ne passent pas.

source : runnersworld / photo Pixabay