/Alors comme ça tu veux devenir triathlète ?

Alors comme ça tu veux devenir triathlète ?

Laisse ton ego à la porte parce qu’il y a de fortes chances que tu te fasses prendre 2 ou 3 longueurs par des gosses à la piscine, et ce ne sera que le début !

 

– Vous aurez des entrainements tôt le matin, vraiment très tôt

– Vous devrez planifier vos weekends en fonction de la piscine, du vélo et de la course à pied

– Vous serez réveillé quand les autres dorment

– Vous ferez du sport quand ils font la sieste

– Le chlore va devenir un de vos aliments préféré

– Du sang, de la sueur et même parfois des larmes, voilà ce qui vous attend

– Attention, vous risquez de sombrer dans l’addiction au matériel du triathlète et finirez par acheter tous les trucs fluo que vous verrez

– Au début, vous détesterez nager, après, vous serez le premier à vouloir « nager jusqu’à la bouée »

– Vous risquez de manger des trucs suspects

– Vous devrez supporter les plaintes des autres triathlètes pleurnichards durant vos (très) longues sorties du dimanche matin

– Vous allez vous blesser

– Vous devrez dire Adieu au grasse mat’

– Vous devrez dire Adieu à vos poils

– Vous chercherez sur chaque vélo des prolongateurs ou des roues aéro pour voir si c’est un « collègue »

– L’Ironman ne sera plus un personnage de film, mais un objectif

– Vous porterez des vêtements serrés, et messieurs au début, c’est gênant…

– Votre âge prendra une toute nouvelle signification

– Votre bronzage ressemblera à un tableau de Picasso

– Vous risquez de vous éloigner de vos anciens amis de soirées, ceux qui prendront toujours des apéros mais sans vous parce que demain « j’ai piscine »

– Vous allez réaliser que vous dépenser beaucoup de temps et d’argent pour souffrir mais bizarrement, vous aimez ça

– Le triathlon va devenir plus qu’un sport, un style de vie

 

Attention le triathlon peut vite devenir une passion très prenante. Il peut changer votre vision de la vie, de votre travail, de votre entourage, de vos objectifs. La ligne d’arrivée, la médaille… tout ça n’est qu’un détail. Ce sont toutes les heures que vous allez passer seul avec vous-mêmes vont forger votre esprit de triathlète et faire de vous un nouvel Homme.