/L'alimentation, les trois profils d'athlète

L'alimentation, les trois profils d'athlète

Si vous effectuez plus de 3 ou 4 h de sport par semaine, et si ce n’est pas déjà fait, vous devez veiller à votre alimentation. Vitamines, nutriments, enzymes … votre corps pour fournir des efforts va puiser l’énergie que vous êtes capable de produire, et avec une consommation très importante, 2 ou 3 fois plus importante que la moyenne des personnes sédentaires qui vous entourent, la qualité du carburant que vous utilisez est primordiale. Voici trois profils caractéristiques :

  1. « L’alimentation c’est la clé » : Vous êtes conscient de l’importance à donner à votre alimentation, et en effet une alimentation bien équilibrée vous permettra de faire face aux efforts répétés avec un bon rendement synonyme de performance. Vous avez donc l’habitude de consulter des sites spécialisés, ou vous avez lu le chapitre sur la nutrition dans votre Manuel du Parfait Triathlète.
  2. « Je fais attention sans me priver » : Si vous n’êtes pas plus sensibilisé que ça à la diététique du sportif, mais que vous voyez régulièrement des aliments de couleur verte dans votre assiette, et que vous faites fructifier tout aussi régulièrement les actions de Danone, vous n’avez pas trop de soucis à vous faire. Si vous pensez avoir une alimentation équilibrée continuez comme ça, mais attention soyez à l’écoute de votre corps et n’hésitez pas à passer dans la case 1 à la moindre alerte. Vous y ferez des découvertes passionnantes.
  3. « Ce n’est pas ce que je mange qui va me faire courir plus vite » : … et bien si ! Là où ça peut véritablement coincer c’est si vous mettez du diesel dans le moteur à essence. Si vos habitudes alimentaires ne sont pas très bonnes, non seulement vous piochez, nous n’êtes pas très performant mais, et c’est plus embêtant, vous avez peut-être : des carences en vitamines ou sels minéraux, une abondance de mauvaise graisse, un manque de glucides… Et là c’est la porte ouverte, aux mieux à un manque d’énergie, à une mauvaise récupération, au pire à des problèmes musculaires, à des infections ou à d’autres ennuis qui ne sont pas anodins

Si vous êtes un tantinet motivé, et c’est semble-t-il le cas puisque vous lisez cet article, nous vous conseillons bien sûr la première option qui offre de multiples avantages : le confort lors de vos entraînement ou de vos compétitions, la sensation de faire les choses comme il faut, une bonne forme physique (qui va bien au-delà d’une bonne santé), une assurance sur la pérennité de vos entraînements. Vive les épinards.